Les éphémérides d'Alcide

   04 juillet   

1916

Gens d'ici - Naissance - Fernand Leduc 

  • naissance-fernand-leduc/clip-image045.jpg

Fernand Leduc, né et mort à Montréal, est un peintre québécois.

Son œuvre a marqué les esprits, ce qui fera dire à John R. Porter que « Fernand Leduc demeurera à tout jamais l’un des géants de l’histoire de la peinture au Québec et au Canada. »

En 1938, il étudie à l'École des beaux-arts de Montréal. En 1941, il fait la connaissance de Paul-Émile Borduas. Avec sa compagne Thérèse Renaud, il s'associera au groupe des Automatistes. Il signe le Refus global en 1948. En 1956, il fonde avec ses camarades (Pierre Gauvreau, Jean-Paul Riopelle, Jean-Paul Mousseau et Françoise Sullivan) l'Association des artistes non-figuratifs de Montréal, dont il devient le président. Il retourne à Paris en 1959.

À 90 ans, après avoir passé une bonne partie de sa vie en France et en Italie, Fernand Leduc se réinstalle au Québec. Après avoir reçu un doctorat honorifique de l'Université du Québec, puis l'exposition et le catalogue que lui a consacrés le Musée du Québec en 2006, il reçoit en 2007 l'un des Prix du Gouverneur général en arts visuels. Il meurt des suites d'un cancer.

Décès le 28 janvier 2014

1872

Naissance - Calvin Coolidge 

  • naissance-calvin-coolidge/calvin-coolidge71018.jpg
    Il est le 30ème président américain

Devenant de plus en plus populaire, Calvin Coolidge se présente aux élections présidentielles et est élu en 1923.

Sa politique très conservative correspond parfaitement aux attentes des Américains. Refusant le fédéralisme économique, Calvin Coolidge n'agit que très peu, imposant simplement quelques lois pour les fermiers. En 1929, le jeudi noir d'octobre et le krach boursier de Wall Street plongent les États-Unis (et le monde) dans une grande dépression économique. Retraité, Coolidge observe de loin les dégâts, causés en grande majorité par sa politique d'attente et de non-agissement.

Décès le 05 janvier 1933

Wikipédia

1753

Naissance - Jean-Pierre Blanchard 

  • naissance-jean-pierre-blanchard/jean-pierre-blanchard.jpg
  • naissance-jean-pierre-blanchard/blanchardfirst001.jpg
  • naissance-jean-pierre-blanchard/blanchardchannelflight.jpg
    La traversée de la Manche en 1785

Jean-Pierre Blanchard est un autodidacte français qui s’illustra dans la conquête des airs en ballon.

Suivant l’exemple des frères Montgolfier qui ont fait voler deux passagers sur un ballon gonflé à l’air chaud l’année précédente, il construit un ballon gonflé à l’hydrogène et muni d’une hélice et de rames en plumes mues à la force des bras. Le 2 mars 1784, la foule rassemblée sur le Champ de Mars à Paris assiste à l’ascension d’un aérostat habité. Le ballon, poussé par le vent franchit la Seine et revient pour se poser rue de Sèvres.

Le 7 janvier 1785, Blanchard et son ami, le mécène américain John Jeffries, traversent la Manche de Douvres à Guines en 2 heures 25 minutes à bord d’un ballon gonflé à l’hydrogène. Cet exploit eut un retentissement dans toute l’Europe et Blanchard se rendit dans de nombreux pays faire des démonstrations de vol en ballon ainsi que des essais avec des animaux d’un parachute auquel il travaille.

Il alla aux États-Unis faire des présentations au cours de l'une desquelles son fils trouvera la mort. Lui-même tombe de son ballon en 1808 à La Haye. Revenu à Paris, il y meurt. Sa seconde femme, Madeleine Sophie Armant, qui l’accompagnait depuis 1805, poursuit les présentations de vol libre. Elle y laisse également la vie à Paris le 6 juillet 1819, son ballon s’étant enflammé.

Décès le 07 mars 1809

Wikipédia