Les éphémérides d'Alcide

   17 avril   

2003

Décès - Earl King, 69 ans 

  • deces-earl-king/king-earl2525.jpg

Earl King a beaucoup influencé les rythmes de la Nouvelle-Orléans.

Il est considéré comme l'un des pionniers du r'n'b des années 1950 et 1960. Durant sa carrière, qui dura plus de 50 ans, il a écrit et enregistré des centaines de titres, dont les plus connnus sont Big Chief et Street Parade. Il est décédé de complications diabétiques.

Naissance le 07 février 1934

Wikipédia

1915

Gens d'ici - Naissance - Guy Dufresne 

Il était dramaturge, écrivain et auteur de téléromans.

Quelques livres  La grande recrue de 1653 - Cap-aux-Sorciers - Le cri de l'engoulevent - Les traitants - Docile - Ce maudit lardier.

Les téléromans  Les Forges de Saint-Maurice - Septième nord - Kanawio - Le Grand duc  - Cap-aux-sorciers.

Il a aussi écrit le scénario du film Les Ordres de Michel Brault.

Décès le 29 juillet 1993

1892

Décès - Alexander MacKenzie, 70 ans 

  • deces-alexander-mackenzie/alexander-mackenzie119.gif
    Deuxième Premier ministre du Canada

Premier ministre du Canada de 1873 à 1878. Il émigra au Canada en 1842 et devint journaliste au Lambton Shield.

Élu à la Chambre des communes canadienne en 1867 et à l'Assemblée législative d'Ontario en 1871, il demeura membre de la Chambre des communes jusqu'à sa mort. Il devint premier ministre après la chute du cabinet Macdonald lors du scandale du Pacific en 1873. Après sa défaite, il se retira de la politique pour raisons de santé. C'était un homme d'une très grande intégrité et un travailleur infatigable.

Naissance le 28 janvier 1822

Wikipédia

1790

Décès - Benjamin Franklin, 84 ans 

  • deces-benjamin-franklin/benjaminfranklin68.jpg
  • deces-benjamin-franklin/benjamin-franklin9.jpg
  • deces-benjamin-franklin/benjaminfranklinlightening10.jpg
  • deces-benjamin-franklin/benjamin-franklin-autograph-of-11.png
    Signature de Franklin

Benjamin Franklin est né à Boston. Il est le dernier d'une famille de 17 enfants. Tout jeune, Franklin avait appris plusieurs langues, avait beaucoup lu et s’était exercé à écrire.

Franklin a été un des personnages les plus illustres de l'histoire américaine. Il a été à la fois un homme de sciences et de lettres, un grand inventeur mais aussi le premier ambassadeur des États Unis et un des artisans de l'indépendance américaine. Franklin est aussi célèbre pour ses travaux dans le domaine de l’électricité, notamment ses expériences sur la foudre. En 1752, il fit une expérience célèbre sur la foudre en attachant une clef à un cerf volant. Ceci mena à l'invention du paratonnerre.

Franklin vint à Montréal en 1776 à titre de commissaire du Congrès américain. C'est son intervention qui dota Montréal de son premier imprimeur et qui mena à la fondation de l'ancêtre de The Gazette.

C'est lui sur le billet de 100 $ US. Les autres sont :

  • 1 $ : George Washington (premier président);
  • 2 $ (coupure inusitée aux États Unis) : Thomas Jefferson;
  • 5 $ : Abraham Lincoln;
  • 10 $ : Alexander Hamilton (un des fondateurs des États Unis, seul autre non président);
  • 20 $ : Andrew Jackson et
  • 50 $ : Ulysses S. Grant.

Il y a déjà eu des coupures plus grandes que 100 $ aux États Unis mais elles ne sont plus en circulation (les trafiquants de drogue les aimaient trop).

Naissance le 17 janvier 1706

Wikipédia

1696

Décès - Marie de Rabutin-Chantal, Madame de Sévigné, 70 ans 

  • deces-marie-de-rabutin-chantal-madame-de-sevigne/marquise-de-sevignee1.jpg
    Femme de lettres française

La correspondance de Mme de Sévigné avec sa fille, Mme de Grignan, s'effectua à peu près pendant 30 ans. Les lettres de Mme de Sévigné firent malheureusement d'abord l'objet d'une première édition clandestine en 1725, comprenant 28 lettres ou extraits de lettres. Elle fut suivie de deux autres, en 1726.

Naissance le 05 février 1626

 

Annonce

1620

Naissance - Marguerite Bourgeoys 

  • naissance-marguerite-bourgeoys/marguerite-bourgeoys8.jpg
  • naissance-marguerite-bourgeoys/2.jpg
  • naissance-marguerite-bourgeoys/3.jpg
  • naissance-marguerite-bourgeoys/1.jpg
  • naissance-marguerite-bourgeoys/marguerite-chapel11011.jpg
    La chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours
  • naissance-marguerite-bourgeoys/margschool89.jpg

Durant sa jeunesse, Marguerite sera témoin de la souffrance humaine lors d’une épidémie de peste qui sévit en 1626 et plus tard entre les années 1631–1633. Elle perd sa mère à l’âge de 18 ans, en décembre 1638.

Lors d’une procession du Rosaire, elle voit une représentation de la Vierge Marie et s’en émeut au plus haut point. Ce fut un point tournant de sa vie qui l’inspira à se donner à Dieu et à aider les autres. Elle ne veut cependant pas être cloîtrée, afin de pouvoir servir plus concrètement dans la société. Elle entre dans la congrégation Notre-Dame de Troyes. Elle rencontre le sieur de Maisonneuve qui lui offre de venir enseigner au Canada. Elle accepte et prend un bateau en partance pour le Canada en 1653. Elle sera pour le pays une de ces femmes que l’on ne peut pas oublier.

C’est finalement en 1658 que Marguerite Bourgeoys obtient un petit terrain sur lequel se trouve une vieille étable. C’est le 30 avril 1659 que sœur Marguerite donne son premier cours. Elle avait dû nettoyer et aménager l’étable afin de lui donner une apparence convenable. Comme autre grande réalisation de Marguerite Bourgeoys, nous retrouvons la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours. Sa construction commence en 1657, pour se terminer en 1678. La chapelle constitue l’un des sites le plus anciens de Montréal qui ait gardé sa fonction d’origine.

En 1693, Mère Marguerite transmit la direction de la congrégation à sa successeure, Marie Barbier, qui fut la première Canadienne à se joindre à l'ordre. Jeanne Le Ber l'aide à bâtir une nouvelle chapelle cette même année. L'ordre religieux de Marguerite reçut l'approbation de l'Église en 1698 et, ayant finalement prononcé ses vœux à l'âge de 78 ans, Marguerite passa ses dernières années à prier et à écrire son autobiographie.

Le 31 décembre 1699, une jeune sœur était mourante. Mère Marguerite demanda au Seigneur de prendre sa vie en échange. Au matin du 1er janvier 1700, la sœur était en parfaite santé, Mère Marguerite avait une violente fièvre, elle souffrit pendant 12 jours puis elle mourut. Elle avait alors une réputation de sainteté.

Décès le 12 janvier 1700